Or toujours, dès qu’il y est figuré des soldats à pied ou à cheval, que ce

On peut donc désirer que les poètes n’abusent pas de ces représentations qui sont de nature à nuire à leurs oeuvres. Alors, c’est, l’oeil seul du spectateur qui inclinera toutes les lignes des décors au point de fuite, et les acteurs, en s’enfonçant dans les profondeurs de la scène, seront partout à leur place et n’auront que les dimensions qu’ils doivent avoir. La mise en scène a donc été jusqu’à présent une force émotionnelle destinée à agir directement sur le spectateur, absolument comme dans le mélodrame une longue phrase chantée sur le violoncelle agit sur son système nerveux et le dispose à l’attendrissement. Pour comprendre toute son importance, il nous suffira de nous reporter à la mise en scène des _Femmes savantes_. Je ne sais si beaucoup de directeurs remplissent ces deux conditions.

Quel rôle particulier est appelée à jouer la mise en scène dans cette évolution de l’art dramatique? C’est un point qu’il me reste à examiner. Les cas où une mise en scène réaliste s’imposera ne sont pas aussi fréquents ni aussi nombreux qu’on pourrait le croire au premier abord.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.